Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives en Guinée
Potentiel minier de la Guinée

Potentiel minier de la Guinée

Cadre juridique et réglementaire

Lois

Code minier

Le code minier qui réglemente toutes les activités du secteur minier a été promulgué en 2011 et amendé en 2013.

Le document présenté ci-dessous est une reproduction bilingue (Français / Anglais) du Code minier de la République de Guinée, tel qu’institué par la loi L/2013/053/CNT du 8 avril 2013 portant amendement de certaines dispositions de la loi L/2011/006/CNT du 9 septembre 2011 portant Code minier de la République de Guinée :

Il a été suivi de textes d’application dont certains sont énumérés ci-dessous :

Décrets

Arrêtés

Le pays compte aujourd’hui de grands projets en développement et/ou pour l’extraction du minerai de fer à grande échelle et la transformation de la bauxite en alumine/aluminium. Ces projets vont bouleverser de façon positive le secteur minier guinéen dans les prochaines années.

Voire carte des potentialités minières

Domaines miniers

Toutes les régions de la Guinée sont dotées de catégories de substances minérales.

La Bauxite :

L’on observe en Basse –côte et en moyenne Guinée la localisation de la plupart des gisements de bauxite dont une partie est exploitée par les grandes compagnies comme la Compagnie des Bauxites de la Guinée (CBG) à Boké, la Compagnie des Bauxites de Kindia (CBK) à Kindia la Société des Mines de Boké (SMB), ALUFER MINING de Boffa et l’Alumina Company of Guinea (ACG) de Fria qui transforme sur place la bauxite en alumine.

La production de bauxite en 2016 était de 33 208 533 tonnes dont 29 670 341 Tonnes par la région de Boké et 3 538 192 tonnes par la région de Kindia pour des réserves prouvées de 29 milliards de tonnes.

L’Or :

Les grands gisements d’or se trouvent dans la zone birrimienne en Haute Guinée où des sociétés comme la SMD, la SAG exploitent des filons aurifères très riches.

La Société Ashanti Goldfield de Guinée (SAG) exploite les filons aurifères de Siguiri, la Société Minière de Dinguiraye (SMD) l’or primaire de Léro à Siguirini.

La Société Minière de l’Afrique Occidentale (SEMAFO) a arrêté les travaux d’exploitation des mines de Kiniéro dans Kouroussa.

La production d’or en 2016 était de 27 714 KG avec une production industrielle de 15 291 kg pour des réserves potentielles de 500 tonnes.

Le Diamant :

Le diamant quant à lui, est localisé principalement dans la zone forestière dans le triangle BEKIMA passant par Gueckedou. Une seule société exploite cette ressource de façon industrielle (GUITER MINING).

La production en 2016 s’est chiffrée à 108 706 carats avec une production industrielle de 4637 carats.

Le fer :

Malgré sa répartition dans toutes les 4 régions naturelles, sa plus forte concentration est située dans la zone Beyla – Yomou – Lola – Nzérékoré. Les réserves totales sont estimées à plus de

7 milliards de tonnes.

Dans la partie Sud Est du pays, la société Rio Tinto était très avancée dans la prospection du Simandou, gisement de fer de classe mondiale; mais elle a arrêté les travaux

La Société des Mines de Fer de Guinée (SMFG) quant à elle, mène des travaux de prospection pour la valorisation des gisements de fer de Nimba.

Le Nickel :

La plus grande concentration découverte jusqu’ici se trouve sur le mont Kakoulima.

D’autres substances minérales sont réparties un peu partout dans chacune des régions naturelles.