Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives en Guinée
Potentiel minier de la Guinée

Le Secteur Minier Guinéen

  1. Cadre législatif

Le cadre législatif est déterminé par la Politique minière qui est la base de l’orientation de la réglementation et de la gestion de l’activité minière dans le pays.

Les éléments constitutifs de cette réglementation sont le Code Minier et ses textes d’application dont la convention minière type qui servira de guide pour les futures négociations des accords miniers.

  1. Régime minier 

La Politique de libéralisation et de modernisation de l’économie guinéenne adoptées par le Gouvernement en 1985 a permis d’initier en 1991, une réflexion en vue de promouvoir l’investissement pour la valorisation des ressources par la diversification, l’exploitation et la transformation des substances minérales sur place afin de contribuer à l’accroissement des revenus du pays.

Ainsi, une Nouvelle Politique minière fut adoptée en 1995. Celle-ci a permis d’atteindre les objectifs prioritaires visés parmi lesquels l’intensification des activités de recherche et la diversification de l’exploitation minière. Un cadre législatif et réglementaire a été adopté et consigné dans un Code Minier jugé attractif et les structures d’accompagnement ont été créées.

Le pays compte aujourd’hui de grands projets en développement pour l’extraction du minerai de fer à grande échelle et la transformation de la bauxite en alumine/aluminium. Ces projets vont bouleverser de façon positive le secteur minier guinéen à l’horizon 2013.

Voire carte des potentialités minières

  1. Domaines miniers

Toutes les régions de la Guinée sont dotées de catégories de substances minérales.

  1. La Bauxite :

L’on observe en Basse –côte et en moyenne Guinée la localisation de la plupart des gisements de bauxite dont une partie est exploitée par les grandes compagnies comme CBG et RUSAL. Pour la bauxite, il s’agit de la Compagnie des Bauxites de la Guinée (CBG) à Boké, la Compagnie des Bauxites de Kindia (CBK) à Kindia et l’Alumina Company of Guinea (ACG) de Fria qui transforme sur place la bauxite en alumine.

La production de bauxite en 2007 était environ de 18 000 000 tonnes pour des réserves prouvées de 29 milliards de tonnes.

  1. L’Or :

Les grands gisements d’or se trouvent dans la zone birrimienne en Haute Guinée où des sociétés comme la SMD, la SAG et SEMAFO exploitent des filons aurifères très riches. Pour l’or, la Société Ashanti Goldfield de Guinée (SAG) exploite les filons aurifères de Siguiri, la Société Minière de Dinguiraye (SMD) l’or primaire de Léro à Siguiri et la Société Minière de l’Afrique Occidentale (SEMAFO), l’or de Kouroussa.

La production d’or en 2007 était de 453 841onces pour des réserves potentielles de 500 tonnes.

  1. Le Diamant :

Le diamant quant à lui, est localisé principalement dans la zone forestière dans le triangle BEKIMA passant par Gueckedou. Une seule société exploitait cette ressource de façon industrielle (AREDOR). Elle a arrêté ses travaux en 2004. La production des artisans diamineurs en 2007 était de 1 009 733 carats pour des réserves estimées à 400 millions de carats.

  1. Le fer :

Malgré sa répartition dans toutes les 4 régions naturelles, sa plus forte concentration est située dans la zone Beyla – Yomou – Lola – Nzérékoré. Les réserves totales sont estimées à 7 milliards de tonnes.

Dans la partie Sud Est du pays, la société Rio Tinto est très avancée dans la prospection du Simandou, gisement de fer de classe mondiale.

Euro Nimba quant à elle, mène des travaux de prospection pour la valorisation des gisements de fer de Nimba.

  1. Le Nikel :

La plus grande concentration découverte jusqu’ici se trouve sur le mont Kakoulima.

 

D’autres substances minérales sont réparties un peu partout dans chacune des régions naturelles.

D’autres grandes sociétés comme BSGR pour le fer de Simandou, BHP Billiton pour la bauxite de Boffa et le fer de Nimba, Bell Zone pour le fer de Faranah, CVRD sont toutes en phase d’exploration avancée.

La société Guinea alumina Company et Alcan/ALCOA sont en phase d’installation chacune d’une usine d’alumine en Guinée.